Skip to main content

L'abrasion dentaire

De nombreux patients ont un soin dentaire optimal et se brossent les dents jusqu'à trois fois par jour. Cela leur permet d'éviter la formation d’un biofilm et ainsi de caries bactériennes. Hélas, un soin intensif peut avoir pour revers une abrasion de la couronne dentaire, surtout si le soin est effectué avec des brosses à dents à poils très durs. Le collet, c'est à dire la partie de la dent à la limite de la couronne et des racines, est particulièrement exposé à ce problème. Les sillons formés par l'abrasion peuvent être très profonds à cet endroit et entraîner une sensibilité accrue du collet et des douleurs (défauts cunéiformes). Dans ce cas, il peut s'avérer nécessaire de modifier la technique de brossage et éventuellement d'en réduire la fréquence. De plus, la brosse devrait être souple, et il est recommandable, dans certains cas, d'opter pour une brosse électrique à ultrason. Dans tous les cas, une consultation individuelle doit être faite par du personnel qualifié.

Attrition

L'attrition est une autre forme d'usure causée par la friction dento-dentaire et le grincement des dents (bruxisme). Au fil des ans, le frottement régulier des dents les unes contre les autres engendre leur élimage, ce qui entraîne une sensibilité accrue et des douleurs.  

Erosion 

On constate récemment une multiplication des dommages sur la couronne causés par des attaques non-bactériennes. Ces érosions sont la conséquence d'une consommation excessive d'aliments et boissons acides, allant des pommes acidulées aux soda jus et sodas soi-disants « sains » (le coca par exemple a un ph de 2,6, le jus de pomme de 3 à 4). L'excès de stress, la boulimie ou encore des reflux gastro-oesophagiques peuvent également causer l'érosion de la couronne dentaire. Dans ces cas, seul une anamnèse nutritionnelle médicale peut permettre d'élaborer une stratégie adéquate pour ralentir ou stopper ces érosions.     

Voici une liste des facteurs influant sur l'érosion dentaire :

  • Les habitudes alimentaires
  • La qualité de la couronne dentaire (émail, dentine, racines)
  • La quantité et qualité de la salive, sa composition, son pouvoir tampon (c'est-à-dire sa capacité à maintenir son ph) etc...
  • La prise de médicaments
  • Des problèmes gastriques comme le reflux, l'anorexie ou la boulimie
  • Une surcharge mécanique accrue par l'usage d'une brosse à dent inadaptée, de prothèses ou d'appareils dentaires, du bruxisme etc.
  • Le soin dentaire (fréquence, choix du dentifrice, de la solution buccale) 

Le traitement de l'érosion nécessite des mesures préventives et invasives tels :

  •  Modification des habitudes alimentaires
  •  Modification du soin dentaire
  •  Suspension ou modification médicamenteuse
  •  traitement des troubles gastriques
  •  Fluoration
  •  Recouvrement à l'aide de matières synthétiques
  •  Amalgame en résine synthétique
  •  Restructuration des dents à l'aide d'une obturation dentaire, d'une couronne prothétique ou d'une facette dentaire en porcelaine.  

 

Quellen:
Deutsche Gesellschaft für Ästhetische Zahnmedizin // Deutsche Gesellschaft für Zahnerhaltung // Marinho VCC et al.: Fluoride toothpastes for children and adolescents for preventing dental caries (2003)

Responsable pour le contenu et le contrôle régulier de cette page est le docteur Kares.