Le mal de tête et la douleur faciale légèrement différents

Dysfonctionnement craniomandibulaire

Introduction

Ce livre est principalement destiné aux patients souffrant de ce que l’on appelle les « dysfonctionnements craniomandibulaires ». La maladie elle-même est tout aussi compliquée que le terme qui la désigne. Il résume une variété de plaintes cliniques des muscles de la mâchoire et des articulations, y compris les tissus qui leur sont associés. Les symptômes les plus courants dans ce contexte sont des douleurs dans la région de la bouche, du visage, de la tête ou du cou. Étonnamment, dans l’énorme flot d’informations sur les maux de tête, il est rarement fait référence à cette forme particulière de mal de tête et de douleur faciale, que l’on appelle dans le livre CMD par souci de simplicité. Le livre s’est fixé l’objectif ambitieux de combler ce déficit d’information sous certains aspects essentiels.

Il vise avant tout à donner aux patients souffrant de DMC une compréhension approfondie de leur maladie et constitue donc le premier pas vers l’auto-assistance.

Deuxièmement, il s’adresse aux praticiens non dentaires qui ne sont pas très familiers avec ce tableau clinique, afin de faciliter une coopération collégiale.

En outre, la publication vise à fournir un guide des soins contemporains pour les patients atteints de DMC. Ce livre peut également être très utile aux parents, amis ou connaissances des patients, en particulier dans les formes chroniques de la maladie, car les patients dans ces cas-là souffrent souvent de déficiences psychosociales considérables. La compréhension de ce fait permet d’éviter que les personnes concernées soient placées à la hâte sur un plan psychiatrique ou, pire encore, qu’elles soient rejetées comme des simulateurs. Enfin, une petite annexe tente de fournir à l’intéressé des informations complémentaires sur des aspects professionnels spécifiques.

Les auteurs ont essayé de rendre le matériel aussi compréhensible que possible. Toutefois, de tels sujets nécessitent l’utilisation d’un certain nombre de termes techniques qui ne peuvent être expliqués dans le texte actuel. Un glossaire détaillé a donc été ajouté.

La présente publication vise à fournir une recommandation permettant de standardiser de manière moderne le diagnostic clinique et les mesures de traitement. Cette possibilité n’existait pas jusqu’à présent. Toutes les procédures essentielles ont été mentionnées qui, selon l’état actuel des connaissances des auteurs, peuvent être appliquées de manière prometteuse dans la CMD. Une attention particulière a été accordée à une vision biopsychosociale de ce type de maladie, qui nécessite souvent une coopération interdisciplinaire avec d’autres thérapeutes.

Pour plus d’informations sur le livre : Der etwas anders Kopf- und Gesichtsschmerz, Craniomandibuläre Dysfunktionen CMD, Horst Kares, Hans Schindler, Rainer Schöttl, Schlütersche Verlag 2006, ISBN 3-89993-776-7.

Examens

2002

« Grâce à une bonne structure et surtout à une diction fluide, la lecture est un plaisir » (Zahnärzteblatt Sachsen, Prof. Dr.Dr.Lutz Päßler)

« Ce livre peut être recommandé à tous les patients souffrant d’une dysrégulation des fonctions du muscle masticateur et/ou de l’articulation temporo-mandibulaire » (Schleswig-Holsteinisches Ärzteblatt, Prof. Dr.Dipl-Psych. H. Göbel).

« Ce livre est sans aucun doute un enrichissement pour la littérature dentaire en langue allemande sur les DMC » (Zahnärztliche Mitteilungen, Prof. Dr. JC Türp).

« Il serait souhaitable d’avoir davantage de guides de cette qualité sur les maladies dentaires » (GZM-Praxis und Wissenschaft, Dr. Peter Bornhofen).

« La chronicité de la douleur dans ses formes graves, qui résulte souvent d’un manque d’information, peut être évitée grâce à ce guide » (Zahnärztliche Nachrichten Sachsen-Anhalt).

« En fait, il s’agit d’un dépliant d’information pour les patients très bien structuré et de première qualité, qui est également fortement recommandé aux stagiaires et aux étudiants » (Mitteilungsblatt der Zahnärztekammer Mecklenburg-Vorpommern).

« Ce livre aidera le patient intéressé à mieux comprendre sa souffrance » (Bayerisches Zahnärzteblatt, Dr. W.C. Seebald).

« Une brochure d’information vraiment très réussie » (Revue de physiothérapie pour les physiothérapeutes, S.Grossmann-Haller)

2005

Ce guide pourrait également être appelé « Le manuel quelque peu différent », car il est lisible et précieux pour les thérapeutes et les profanes (Wandtke Dental-Technik, Dömitz).

2006

Non seulement pour les patients concernés, mais aussi pour les professionnels de la médecine et de l’odontologie, et même pour les dentistes eux-mêmes, qui, en tant que praticiens, reçoivent d’excellentes directives pour la communication avec leurs patients atteints de DMC (Informations de l’association du district dentaire de Haute-Franconie, Dr. Elmar Palauneck).

Avec ce livre, les auteurs comblent un manque d’information… enfin et surtout, un supplément pour le dentiste (Zahnärztliche Nachrichten Sachsen-Anhalt, Prof.Dr.Dr.R. Petz).

2007

Ce livre impressionne par sa mise en page conviviale et sa structure claire (Schweizerische Monatsschrift Zahnmedizin, Felix Meier)

Dans l’ensemble, ce livre est important et constitue une bonne approche de l’information pour les profanes concernés (Zahnärztliche Mitteilungen Prof. Dr. Holgar A. Jakstat).

Depuis sa première publication en 2001, cette brochure, qui a connu un grand succès en termes de chiffres de vente, comble un vide dans le sujet qui a été douloureusement perçu pendant des décennies… De plus, il fait un excellent travail : à savoir, fournir une présentation courte, facilement compréhensible, mais en même temps scientifiquement étayée… Chapeau ! Visuellement et en couleurs très attrayantes … un guide utile pour trouver son chemin dans le bosquet de la « jungle CMD », qui est opaque pour beaucoup (Deutsche Zahnärztliche Zeitschrift 2007 Prof. Dr. J-C Türp)

2009

Les auteurs ont réussi à présenter un sujet complexe, principalement pour les patients, leurs proches et les co-thérapeutes, de manière complète et facilement compréhensible (Dr. Rüdiger Schott, Mitteilungen des Zahnärztlichen Bezirksverbandes Oberfranken).

Letzte Änderung: 22. septembre 2020